Space Apps Challenge

Du au , des participants d'Halifax (en anglais seulement), Montréal (en anglais seulement), Ottawa (en anglais seulement), Toronto (en anglais seulement), Waterloo (en anglais seulement), Edmonton (en anglais seulement) et Calgary (en anglais seulement) se joindront à des programmeurs, des concepteurs, des étudiants, des ingénieurs et des entrepreneurs du monde entier pour créer des applications informatiques originales lors du Space Apps Challenge  de la NASA. Ce marathon de programmation international se déroule sur 48 heures dans diverses villes du globe. Les participants mettront en commun leurs idées et utiliseront des données ouvertes pour résoudre des problèmes concrets éprouvés sur Terre et dans l'espace.

L'Agence spatiale canadienne (ASC) participe pour une 3e année consécutive au Space Apps Challenge. Forte de son expérience, elle propose six défis dont les détails seront présentés lors des activités organisées dans des villes canadiennes.

Défi 1 : STRATOS

L'ASC utilise les ballons stratosphériques pour mettre à l'essai et valider de nouvelles technologies conçues pour les missions spatiales de longue durée et pour réaliser des expériences scientifiques dans un environnement semblable à l'espace. L'ASC capte des images en vol et compile les données télémétriques (p. ex. altitude, vitesse, pression atmosphérique, température) liées au déplacement des ballons. Puisque cette variété de données est d'une utilité certaine pour les scientifiques qui participent aux expériences menées lors des campagnes STRATOS et pour le public en général, elles sont libres d'accès.

Proposez-nous une solution qui facilitera la consultation de ces informations et qui mettra en lumière ces données sur l'environnement de la stratosphère.

Ballon lancé lors de la campagne Strato Science 2014

Stratos : Programme de ballons stratosphériques de l'ASC. (Source : ASC.)

Votre défi

L'objectif de ce défi vise à créer un outil Web de type « Tableau de bord » qui permettra aux scientifiques responsables de projets de recherche, mais aussi au grand public, de consulter, de regarder ou d'interpréter facilement les images et données télémétriques captées à partir de ballons stratosphériques lors des campagnes Austral  et Strato-Science .

Défi 2 : Go Canada – Intégration de données géomagnétiques

Aidez les scientifiques à améliorer les ensembles de données géomagnétiques canadiens – essentiels à la surveillance du champ magnétique terrestre responsable de la protection de la population contre les éruptions solaires

  1. en développant un algorithme qui permettra de relever les mesures non géomagnétiques et
  2. en utilisant le réseau de magnétomètres canadiens pour connaître l'activité géomagnétique sur tout le territoire canadien.

Simulation informatique du champ magnétique de la Terre dans une période de polarité normale entre les inversions. (Source : Wikipédia.)

Votre défi

Le premier objectif de ce défi est de relever les données erronées recueillies par des magnétomètres en développant un algorithme de validation d'un jeu de données. En effet, les mesures magnétiques sont parfois influencées par des phénomènes non géomagnétiques (p. ex. éclairs, lignes à haute tension, pannes de courant), il est donc important de repérer ces mesures erronées pour ne pas les associer à des activités solaires.

Le second objectif est de produire une carte de l'activité géomagnétique canadienne et de l'utiliser pour estimer son état à tout emplacement au Canada. Produire un bon modèle pour simuler l'activité géomagnétique à grande échelle est particulièrement important en raison de la disposition irrégulière des sites de mesure, de l'importante superficie du territoire canadien et de la rigueur du climat du Grand Nord canadien. Une bonne interpolation permettrait d'estimer l'activité géomagnétique à des milliers de kilomètres d'un site de mesure sans nécessiter la construction et le maintien d'autres sites d'observation.

Défi 3 : NEOSSat – Télescope de surveillance spatiale du Canada

L'ASC a besoin d'une solution qui permettra d'effectuer une recherche efficace dans la base de données NEOSSat pour trouver des images en fonction de divers critères. L'ASC cherche aussi une solution pour localiser des astéroïdes ou d'autres types d'objets sur les images captées par NEOSSat.

Galaxie d'Andromède (M31) observée par NEOSSat. (Source : Capitaine Kevin Bernard, Aviation royale canadienne.)

Votre défi

L'objectif de ce défi est d'explorer les images de l'espace à proximité du Soleil et de trouver un moyen d'y repérer les astéroïdes. Si vous pouvez en plus trouver des solutions visant à optimiser l'utilisation de ces images, c'est encore mieux! Et si vous avez l'esprit créatif, créez même une animation à partir d'images où vous aurez repéré des astéroïdes!

Défi 4 : Radi-N2 – représentation graphique du rayonnement à travers le Canada

Profitez des missions de David Saint-Jacques, Chris Hadfield et Robert Thirsk pour aider les Canadiens à visualiser ou à interpréter les données recueillies sur le rayonnement dans la SSI et sur Terre.

David Saint-Jacques explique ce qu'est le rayonnement neutronique dans une vidéo de l'ASC. (Source : ASC.)

Votre défi

Aidez les Canadiens à visualiser et à interpréter des données recueillies sur le rayonnement dans la SSI lors des missions d'astronautes canadiens (David Saint-Jacques, Chris Hadfield, Robert Thirsk) et sur Terre à divers endroits au Canada.

Défi 5 : SCISAT – Expérience canadienne sur la chimie atmosphérique

Afin de comparer les concentrations de gaz atmosphériques au fil du temps, l'ASC doit être en mesure d'observer divers phénomènes atmosphériques, comme les trous dans la couche d'ozone, ou qui ont un impact sur l'atmosphère, comme les incendies de forêt et les éruptions volcaniques. Les écarts sont établis par rapport aux mesures effectuées au moment de l'année où les concentrations de gaz sont nominales.

Ces phénomènes liés à l'atmosphère sont caractérisés par le fait qu'ils se produisent tous les ans, à peu près au même moment, dans une région géographique précise, en zone terrestre ou marine. Un bon outil de comparaison permettrait d'établir la différence (l'augmentation ou la diminution) des concentrations de gaz en fonction du temps et de l'emplacement géographique.

Vue d'artiste du satellite SCISAT (Source : Bristol Aerospace.)

Votre défi

Explorez les concentrations massives de gaz atmosphériques mesurées par SCISAT pour aider à repérer des phénomènes ponctuels dans des zones géographiques précises.

Défi 6 : Données ouvertes de RADARSAT-1

Appels à tous les programmeurs et génies de l'informatique! Le gouvernement du Canada s'est engagé à rendre ses données ouvertes. Son initiative de gouvernement ouvert comprend les données scientifiques. Dans cette optique, l'ASC cherche à rendre disponibles au public le plus de données possible du satellite RADARSAT-1.

Actuellement, seulement 2 % des données de RADARSAT-1 sont ouvertes puisque les autres sont brutes (non traitées). Ainsi, pour donner l'accès aux données, l'ASC devra en premier lieu les traiter. Pour réduire les coûts de traitement, qui peuvent être très élevés, l'Agence souhaite cibler les jeux de données intéressants sur le plan de la recherche afin de leur accorder la priorité. Pour ce faire, il lui faut un script pour automatiser les recherches dans le SGDOT (Système de gestion des données de l'observation de la Terre).

Trajectoire de RADARSAT-1 au-dessus du Canada

Le satellite RADARSAT-1. (Source : ASC.)

Votre défi

L'objectif de ce défi vise à aider l'ASC et Ressources naturelles Canada à rendre accessible davantage de données de RADARSAT-1 au grand public.

Créez un script pour automatiser les recherches dans le SGDOT.

De plus amples renseignements sur l'accès à l'API (bêta) de recherche ouverte du SGDOT se trouvent sur cette page GCwiki (en anglais seulement).

Prix et mentionsNote de bas de page 1

Les gagnants de chacun des six défis de l'ASC dans les villes participantes se verront remettre un prix par les juges locaux.

Suivant la clôture du Space Apps Challenge, l'une de ces équipes ayant proposé des solutions aux défis de l'ASC sera par la suite nommée grande gagnante. Les membres de l'équipe gagnante auront la chance de participer à deux journées consécutives de mentorat au centre spatial John-H.-Chapman de l'ASC, à Saint-Hubert (Québec). Ils seront aussi invités à faire une présentation de leur(s) solution(s) aux membres du comité exécutif de l'ASC.

De plus, l'ASC propose cette année un défi hors concours pour les jeunes explorateurs!

Défi jeunesse RADARSAT-1

Votre défi

Tu veux construire un satellite ou analyser une véritable image radar satellitaire? Alors, ne manque surtout pas de relever ce défi et montre-nous de quel bois tu te chauffes!

Poursuivez l'exploration

Date de modification :